Vous êtes ici :

Expositions

Exposition saisonnière "Poses en baie de l'Aiguillon"

La première exposition saisonnière de l'année du Centre Beautour est une invitation à faire une halte dans un site remarquable, la Réserve naturelle de la baie de l'Aiguillon.

Septs photographes professionnels et amateurs et deux illustrateurs ont capté des lieux, des moments et des espèces emblématiques de ce site.  Ils partagent à cette occasion, les coulisses de ces instants choisis, leurs sensations vécues sur le terrain et les conditions de réalisations des illustrations.

 

Le programme LIFE baie de l'Aiguillon

L'exposition co-construite avec le Parc naturel régional du Marais Poitevin, la LPO et l'ONCFS, valorise aussi le programme européen lancé pour 5 ans, « LIFE baie de l'Aiguillon », dont le but est de restaurer et préserver des espèces et habitats naturels menacés dans l'union européenne.

Cinq actions sont programmées pour la baie de l'Aiguillon:

  • restaurer les vasières de la baie de l'Aiguillon,
  • restaurer les habitats dunaires la pointe de l'Aiguillon,
  • restaurer les prairies subsaumâtres de la Prée Mizottières, et prés salés
  • améliorer les connaissances sur la biodiversité du site
  • sensibiliser le public et diffuser les résultats

Pour en connaître d'avantage sur le programme Life et suivre son l'actualité: life.reserve-baie-aiguillon.fr

 

Les artistes:

Didier Cantin

Les récits de chasse de son père qui ont bercé son enfance, sa région de naissance (le Marais Poitevin), sa situation sur le trajet migratoire de bon nombre d'oiseaux sont certainement à l'origine de sa passion pour la nature. Il est  particulièrement attaché aux vastes étendues sauvages et aux zones humides. Après des études de biologie et d'environnement il a attendu 2003 pour s'investir en photographie. Il procède presque exclusivement par affûts qu'ils soient fixes, flottants ou mobiles.

www.didiercantin.com

 

  • Philippe Garguil,

Originaire de Saint Cyr en Talmondais, il a toujours été un passionné de nature et d'animaux. Il pratique l'observation de la faune et la flore dès son plus jeune âge.  Après avoir commencé sa carrière en tant qu'instituteur, il décide en 1985 de s'orienter vers la photographie et devient photographe naturaliste et illustrateur. Quelques années plus tard, il troque son appareil photo contre une caméra. Ses réalisations l'ont mené aux quatre coins du monde. Au total, il dispose aujourd'hui d'une vingtaine de films à son actif en tant que réalisateur. En tant que chef opérateur, il participe à plus d'une dizaine d'autres films. Il a notamment travaillé sur le tournage du « Peuple Migrateur » ou plus récemment d'« Océans », célèbres films naturalistes de Jacques PERRIN.

 

  • Louis-Marie Preau

Dès l'âge  de 15 ans, il découvre la photographie et utilise son appareil photo pour immortaliser les moments forts passés au contact de la faune. Natif de la Région des Pays de Loire, il développe ses compétences  de naturaliste et de photographe en fréquentant régulièrement et en promouvant les deux sites naturels remarquables  que sont la vallée de la Loire et les Basses Vallées Angevines. Photographe professionnel depuis 2001, il s''attache à partager avec le plus grand nombre les émotions éprouvées au contact de la faune sauvage et participe ainsi à sa préservation.

www.louismariepreau.com

 

  • Julien Sudraud

Naturaliste passionné depuis son enfance il a poursuivi un cursus scolaire en lien avec la biodiversité et obtient un master d'écologie. Il s'investit d'abord dans sa région d'origine le Limousin puis adopte la Vendée pour des raisons professionnelles car il est chargé de mission à la LPO Vendée, coordonnateur de l'antenne du sud Vendée. Depuis plus de 10 ans il a donc observé et photographié les oiseaux de la baie de l'Aiguillon tout en réalisant des suivis.

 

  • Jean François Hellio & Nicolas Van Ingen

Photographes naturalistes professionnels ils travaillent ensemble depuis 1983. Depuis cette époque, ils signent toutes leurs photos de leurs deux noms. Car c'est le travail avant le déclenchement qui compte : choisir son sujet, trouver les angles de prise de vue, repérer le terrain pour approcher les animaux sauvages, choisir les lumières. C'est une phase qu'ils abordent ensemble, d'où leurs signatures à quatre mains. Leur objectif est de photographier la nature dans le plus grand respect. Naturalistes avant d'être photographes, la photo est un moyen pour eux d'aider à la protection de la nature, grâce au formidable pouvoir de sensibilisation que peuvent avoir les images.

www.hellio-vaningen.fr

 

 

  • Alban Larousse

Depuis l'âge de 10 ans, il est passionné d'ornithologie. «Avec un vélo et une lunette, je pars souvent observer les oiseaux et réalise des croquis instantanés », confie-t-il. Une technique développée sur le terrain, puis à l'école Estienne, à Paris. Il entre alors chez Gallimard et y reste cinq ans à réaliser des guides. Dès 1998, il se met à son compte comme illustrateur indépendant, toujours fasciné par la nature, proposant des reportages illustrés, répondant à des appels d'offres ou se voyant confier certaines missions. Restant « naturaliste » dans l'âme, il n'éprouve de plaisir qu'au travail de terrain : « J'observe de l'œil droit et je dessine de l'œil gauche ».

 

  • Christophe Lemire

Photographe animalier amateur, il marche s'arrête, écoute observe et réalise ses photos, furtivement, à la volée. Mais pour être le plus discret possible, il installe ses affûts et captent les instants, principalement dans sa région, le sud Vendée.

billebaudephoto.canalblog.com

 

  • Benoit Perrotin

Il débute comme guide animateur dans une réserve ornithologique, à la fin des années 1980. C'est pendant cette période qu'il réalise ses premiers croquis de terrain. Dans la décennie suivante, il illustre les parutions du Groupe ornithologique vendéen et publie, notamment, dans la revue du Fonds d'intervention pour les rapaces. Il exerce comme illustrateur naturaliste depuis 2002 avec le statut d'artiste indépendant. La démarche privilégiée est le croquis de terrain. Les sujets (oiseaux, insectes, mammifères, plantes, paysages...) sont croqués sur le vif, au crayon à papier, puis complétés principalement à l'aquarelle dont il apprécie la  fluidité, la transparence et la luminosité.. Le dessin restitue ainsi une émotion, une ambiance, un comportement, une scène, saisis l'espace d'un instant par le regard de l'observateur.

benoit.perrotin.free.fr

 

 

Autour de l'exposition:

Visite en autonomie avec dispositif sur tablette

A votre arrivée, nous vous prêtons tablettes et jumelles pour une visite commentée et d'observation.

Avant-première:

mercredi 8 mars: visite guidée à 16h00 puis 17h00, gratuit, sur inscription.

Conférences:

mercredi 8 mars: La baie de l'Aiguillon, par Emmanuel Joyeux (ONCFS)

jeudi 6 avril: baie nourricière, par Frédéric Corre (LPO)

Sorties et Ateliers:

dimanche 26 mars, mercredi 26 avril, dimanche 25 juin: "La baie de l'Aiguillon au fil des saisons", sortie nature autour de la réserve, inscription obligatoire

du lundi 10 au vendredi 14 avril: mini-stage "le petit peuple de la vase" avec l'association Les Petits Débrouillards

jeudi 20 avril: atelier "la vie dans la vase" avec l'association Les Petits Débrouillards

 


Informations pratiques:

Exposition visible du mercredi 8 mars au dimanche 2 juillet,

hors vacances scolaires:

  • le mercredi et le dimanche, de 14h00 à 18h00

Vacances scolaires toutes zones:

  • Tous les jours sauf le samedi, de 14h00 à 18h00

Tarif: entrée du Centre Beautour (5€ adulte, 3€50 enfant de 6-15 ans, demandeur d'emploi et étudiants, gratuit moins de 6 ans)